Intellectual terrorism and a soft Soviet revolution.
A post 1968 France?
Non exhaustively and in no specific order : a tiny bit more freedom, quickly amalgamated with license, a fair amount of terrorism with apparent or plain impunity up to, sometimes, a complaisant and partisan coverage from the mainstream media [Action Directe, Corsicans under a specific and advantageous fiscal policy, Islamists with welfare backing, Eco-terrorists à la José Bové...] underhanded statism of the Mitterrand era and deliberate attacks against free trade by his followers and heirs, accompanied with an ever growing fiscal pressure and an irrational work time regulation (well thank you very much you unbeatable opportunist, too bad your scheme didn't pay back ah?) leading to an Oh-So impressive result, leftist erratic wandering, rise of the far right and left (totalitarian factions are all coming out of the same sewer), intellectual terrorism and moral values inversion by the Parisian and European nomenklatura on almost every significant issues in the society (can you spell "crimes"? They can't. In fact... they pretend it does not exist.)

Socialism, Nazism, Communism, Populism
Yes, France keeps cherishing its old demons, and is probably one of the last (if not the only) country in the democratic world to officially endorse the followers of the worst XXe century totalitarist ideologies.

Watching, at the fringe of the XXIst century, communists secretaries in the french government, marxist-leninists and other spiteful radical communists, subsidized with the tax payer's money and playing the not so dark horses (judging how the state run TV channels cherished them) at the presidential elections, a populist leader, worthy of the XXth century's darkest hours, ousting on the second turn of the major poll of the Republic a "former-future" trotskyist (or was it his brother?), additionally Prime Minister of the aforementioned Republic, watching the result of this poll contested in the streets by all kind of activists, endorsed by a national propaganda campaign resting on a thought control "Stalin and Pol Pot approved" program, to finally end up with the election of a corrupted careerist, under a primal, irrational, systematic, inconsiderate and irresponsible anti americanism clime, is not only representative of a total contempt for the teachings of History and the millions of victims those intrinsically totalitarian and criminal ideologies did - and still do - result in, but also casts an ominous shadow on the future of individual liberties in my country.

So my friendly advice to the next french reporter who feels like bashing, once again, the US democracy would be the one of my beloved and mourned Grand Mother, a person with a solid common sense if there was any :
"sweep - or rather shovel - your doorstep first."

You have a lot of work before you can see clear over the shit pile, buddy.





And yes, in case you still wonder, I just love interminable sentences. Periods are for Sissies.
Sorry to require such long and sustained attention. Get back to the TV set if it's untenable.
Une France post 1968?
Liste non exhaustive et pas forcément chronologique : un poil plus de liberté que l'on assimile allègrement avec de la licence, pas mal de terrorisme en toute impunité et parfois même avec une couverture médiatique complaisante et partisane des média de masse [Action Directe, Corses sous régime fiscal spécial, Islamistes financés par les aides sociales, Eco-terroristes dans la mouvance Bové...] étatisme véreux de l'ère Mitterrand et attaques délibérées et répétées de ses héritiers contre la libre entreprise, assorties d'une fiscalité sans cesse alourdie et d'une réglementation irresponsable du temps de travail (merci beaucoup, stupide conne opportuniste) avec les résultats que l'on sait, dérive gauchiste, montée des extrêmes [droite et gauche - les totalitaires sortent tous du même chaudron] terrorisme intellectuel et inversion des valeurs de la part des «élites» parisiennes et européennes sur les faits de société déterminants. (vous pouvez épeler "Crime"? Eux non. En fait, ils pensent que ça n'existe pas.)

Socialisme, Nazisme, Communisme, Populisme
Oui, la France entretient affectueusement ses vieux démons et elle est probablement l'un des derniers (si ce n'est le dernier) pays du monde démocratique à accorder un crédit officiel aux partisans des pires idéologies totalitaires du XXe siècle.

Avoir vu, à l'orée du XXIe siècle, des ministres communistes dans le gouvernement français, des candidats marxiste-léninistes et "communistes révolutionnaires" haineux et subventionnés par le contribuable aux élections présidentielles, sans oublier un leader populiste digne de certain des pires moments du XXe siècle voler la vedette au second tour du scrutin majeur de la République à un ex-futur trotskiste (ou son frère?), accessoirement Premier Ministre sortant de ladite République, voir ensuite ce résultat d'un scrutin démocratique contesté dans la rue par des activistes de tous poils soutenus par une campagne de propagande nationale et un climat de "pensée unique" que n'auraient pas renié Staline ou Pol Pot, pour finalement conduire à l'élection, par des neo "malgré-nous", d'un carriériste corrompu, le tout dans un climat (quasi) unanime d'anti-américanisme primaire, irraisonné, systématique, inconséquent et irresponsable est non seulement représentatif d'un total mépris des enseignements de l'Histoire et des dizaines de millions de victimes qu'ont fait - et continuent de faire - ces idéologies intrinsèquement totalitaires et criminogènes mais est, de plus, porteur de lourdes menaces quand à l'avenir des libertés individuelles dans mon pays.

Alors je conseille amicalement au prochain journaleux qui envisage de critiquer gratuitement et une fois de plus la démocratie américaine, de suivre le conseil de ma regrettée grand mère, personne de bon sens s'il en fût, et de balayer - ou plutôt pelleter - devant sa porte.

Vous avez du boulot avant de voir clair par-dessus le tas de merde, les gars.


Et oui, au cas où vous en douteriez encore, j'adore les phrases très longues. Les points, c'est pour les chiens.
Désolé de vous demander un tel effort d'attention. Retournez devant le téléviseur si c'est vraiment insoutenable.